Gimv cède Luciad à Hexagon

04-10-2017 08:15

Luciad, l’un des principaux fournisseurs de solutions logicielles géospatiales d’aide à la décision, utilisées dans de nombreuses situations critiques à travers le monde, a annoncé aujourd’hui son rachat par Hexagon AB, un fournisseur mondial de technologies de l’information au service de la productivité et de la qualité pour des applications géospatiales et industrielles.

Luciad (www.luciad.com) est une spin-off de l’Université Catholique de Louvain créée en 1999. Les applications de Luciad fournissent aux développeurs et utilisateurs des systèmes d’analyse avancés leur permettant d’exploiter le potentiel des informations géographiques en temps réel. Ils constituent la base de la prochaine génération de systèmes géospatiaux. De la sauvegarde d’actifs critiques à la création d’infrastructures numériques pour les villes intelligentes, Luciad aide les utilisateurs à mettre en place des systèmes de commande et de contrôle intuitifs. Ses clients font appel à Luciad pour obtenir des outils de visualisation hautement performants et mettre en œuvre des solutions flexibles. Aujourd’hui, la société est au service de clients dans le monde entier via un réseau de filiales et de revendeurs en Europe, en Asie et sur le continent américain. Des entreprises de premier plan incorporent les logiciels de Luciad dans leurs produits. Parmi elles, Airbus Defence & Space, Boeing, Dassault, Lufthansa Systems, l’OTAN et Unifly.

Gimv ainsi que son co-investisseur Gimv Arkiv Tech Fund II et d’autres actionnaires ont vendu aujourd’hui leurs participations dans Luciad à Hexagon (Nasdaq Stockholm : HEXA B). Basé en Suède, le Groupe affiche un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros et compte 18 000 employés. Luciad va devenir une filiale à 100 % de Hexagon et opérera au sein de sa division Géospatiale. Les produits de la société complètent parfaitement l’offre d’Hexagon. Gimv considère donc Hexagon comme le partenaire idéal pour exploiter pleinement le potentiel technologique de Luciad.

Depuis le premier investissement de Gimv au printemps 2013, les innovations de la société dans les applications de big data ont contribué à renforcer la valeur stratégique de la technologie. Au cours des dernières années, les produits de la société ont beaucoup évolué, passant d’applications réservées aux ordinateurs de bureau à des applications en ligne puis à la 3D. Par ailleurs, la capacité de ses serveurs est venue étoffer l’offre.

« Gimv nous a apporté le soutien dont nous avions besoin pour développer notre start-up. Pendant nos quatre années au sein du portefeuille de Gimv, l’organisation a connu une forte croissance sans souffrir des problèmes qui caractérisent généralement le passage d’une société à l’âge adulte », a déclaré Marc Melviez, CEO de Luciad.

Tom Van de Voorde, responsable de la plateforme Smart Industries de Gimv et membre du Conseil d’administration de Luciad, précise : « Nous sommes ravis d’avoir trouvé pour Luciad un acheteur qui va lui permettre de stimuler son développement et de créer des synergies au-delà de son potentiel actuel. Les clients d’Hexagon vont bénéficier des logiciels de premier plan de Luciad leur permettant d’exploiter des données géospatiales pour prendre de meilleures décisions commerciales. Au cours de cette période  d’investissement dans Luciad, nous avons vu ce petit développeur de logiciels se muer progressivement en acteur majeur du secteur grâce au lancement d’excellents nouveaux produits et à l’engagement de ses salariés pour faire de leur société une marque d’excellence dans son domaine. Hexagon a identifié et compris le potentiel de Luciad, ce qui l’a conduit à y investir. »

Luciad a été le premier investissement de l’équipe Smart Industries de Gimv après le lancement de sa stratégie de plateforme fin 2012. L’investissement dans Luciad, pour toute la période de détention, a généré un rendement nettement supérieur au rendement moyen à long terme de Gimv, avec un impact positif d’environ 0,75 euro par action par rapport à la valeur des fonds propres de Gimv au 30 juin 2017. Aucun autre détail concernant cette transaction ne sera publié.

Fichier PDF 525.4kb

Version anglaise - Version néerlandaise - Version allemande