Gimv et UI Gestion en négociations exclusives avec Antin Infrastructure Partners pour la cession de leur participation majoritaire dans Almaviva Santé

24-10-2017 07:30

Gimv et UI Gestion ont annoncé ce jour être entrés en négociations exclusives avec Antin Infrastructure Partners dans le cadre de la cession de leur participation dans Almaviva, cinquième groupe d’hospitalisation privée en France. Au cours de la période de détention par Gimv et UI Gestion, Almaviva a plus que triplé de taille, devenant l’acteur numéro un en région PACA et créant un second pôle de cliniques important en région parisienne.

Almaviva Santé (www.almaviva-sante.fr) a été créée en 2007 par son PDG actuel, Bruno Marie, par l’acquisition d’un premier établissement à Marseille et avec l’ambition de constituer un groupe régional d’hospitalisation privée de grande qualité. Fin 2013, alors qu’Almaviva s’était déjà développé jusqu’à former un groupe de sept cliniques privées, Gimv et UI Gestion ont acquis une participation majoritaire au capital du groupe. L’objectif de cette opération était de faire d’Almaviva un leader parmi les groupes privés hospitaliers en France. Aujourd’hui, après un parcours de croissance accélérée – fondée sur une combinaison d'acquisitions, de fusions et de croissance organique –, Almaviva est devenu le cinquième groupe d’hospitalisation privée en France. Il gère 30 cliniques, dont 16 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (ce qui en fait l’acteur numéro un de la région) et 14 en région parisienne. L’une des étapes clés de ce développement a été la fusion avec les cliniques Domus détenues par Sagesse Retraite Santé (SRS), le véhicule d’investissement d’Yves Journel.

Almaviva est actif dans la plupart des spécialités médicales et chirurgicales : chirurgie, gynécologie-obstétrique (maternité), médecine générale et soins de suite et de réadaptation. Il jouit d’une excellente réputation dans toutes les spécialités chirurgicales, particulièrement en orthopédie, ophtalmologie, cardiologie et urologie. Le Groupe gère au total 2700 lits, 190 blocs opératoires et salles d'examen, et emploie plus de 3300 personnes ainsi que 1100 médecins libéraux. En 2017, Almaviva devrait atteindre un chiffre d’affaires supérieur à 300 millions d’euros, soit plus du triple des 100 millions d’euros qu’il réalisait en 2012. Les différentes cliniques ont su développer leur projet médical afin d’offrir aux patients un parcours de soin intégré et de proximité alliant qualité, confort et sécurité. Almaviva s’est fixé pour objectif de renforcer sa position de leader régional en poursuivant son expansion tout en améliorant l'exploitation de ses cliniques et en élargissant son offre de soins.

Gimv et UI Gestion sont entrés en négociations exclusives pour céder leur participation majoritaire au capital du groupe Almaviva Santé à Antin Infrastructure Partners, une société européenne de private equity dédiée aux infrastructures qui cible notamment les infrastructures sociales. SRS, tout comme l’équipe dirigeante de l’entreprise, resteront actionnaires d’Almaviva Santé.

Bruno Marie, PDG d’Almaviva Santé, décrit son expérience auprès de ses partenaires de private equity : « Nous sommes heureux d'avoir été accompagnés par Gimv et UI Gestion au cours des 4 dernières années. Grâce à leur soutien, notre partenariat au cours de cette période de croissance exceptionnelle pour Almaviva est un succès. Nous sommes convaincus que nous saurons poursuivre notre route avec des partenaires aussi solides qu’Antin et Yves Journel. »

« Almaviva Santé est un modèle d’investissement de croissance, qui illustre parfaitement notre stratégie Health & Care. Nous sommes heureux d’avoir pu jouer un rôle important dans la mise en œuvre et l’exécution de la stratégie du Groupe ainsi que dans son organisation, sa croissance par buy and build et son financement. Notre équipe est fière d'avoir pu fortement contribuer à la deuxième phase de croissance de l’entreprise », ajoute Bart Diels, Managing Partner de la plateforme Health & Care de Gimv.

Benoit Chastaing, Partner de l’équipe Health & Care de Gimv et membre du conseil d’administration de l’entreprise, fait le commentaire suivant : « Alors que les stratégies d’acquisition dans le marché du MCO sont évidemment motivées par des raisons économiques telles que l’atteinte d’une taille critique et la réalisation de synergies, Almaviva Santé et Bruno Marie ont pris, avec succès, le parti de se différencier des autres consolidateurs du marché en mettant au premier plan l’implémentation d’ambitieux projets médicaux, la recherche d’excellence clinique et la préservation des identités fortes des cliniques Almaviva. C’est la clé du succès d’Almaviva Santé et de son équipe dirigeante et nous sommes fiers d’y avoir contribué. »

En guise de conclusion, Olivier Jarrousse, Managing Partner d’UI Gestion, ajoute : « Passer de sept à trente établissements et tripler son chiffre d’affaires tout en restant axé sur l’excellence constitue une performance extraordinaire. Nous sommes fiers d'avoir pu participer et apporter notre contribution à ce projet conduit par l’exceptionnel développeur qu'est Bruno Marie. UI a pour objectif de jouer un rôle important dans la transformation des entreprises. Nous sommes donc particulièrement heureux de constater que notre équipe Santé dirigée par Sébastien Alauzet a contribué à cette réussite. Nous sommes également fiers et heureux de passer le témoin à un acteur aussi prestigieux qu’Antin, qui permettra au Groupe de franchir une nouvelle étape de son développement. »

Almaviva Santé a été le premier investissement du fonds Health & Care de Gimv lancé en 2013. À ce jour, c’est aussi la première cession réalisée par le fonds. Sur l’ensemble de la période de détention, l’investissement dans Almaviva a produit un rendement bien supérieur au rendement moyen à long terme de Gimv et a eu un effet positif sur la valeur des fonds propres au 30 juin 2017, d’environ 0,75 euro par action. Aucun autre détail ne sera divulgué sur cette opération.

L’opération, qui devrait être finalisée fin décembre, est soumise aux conditions de clôture habituelles avec les comités d’entreprises d’Almaviva et l’approbation des autorités de la concurrence.

Fichier PDF 540.4kb

Version anglaise - Version néerlandaise - Version allemande