Gimv cède le sous-traitant pour l'industrie automobile VCST au Groupe BMT - VCST et IGW, filiale de BMT, fusionnent et deviennent ainsi le leader mondial dans le secteur des engrenages

02/03/2016 - 17:45 | Portefeuille

Gimv, conjointement aux autres actionnaires, vend sa participation dans VCST au groupe industriel international BMT (d’origine belge), qui intégrera VCST à sa filiale IG Watteeuw International (IGW). Le management actuel de VCST occupera un rôle de direction dans le nouvel ensemble VCST/IGW. Gimv détenait une participation majoritaire dans VCST depuis 2009.

D’une restructuration financière à un projet de croissance industriel

Suite à l'effondrement du marché automobile en 2009 et en raison d’un important endettement de VCST, il était nécessaire de renforcer la structure du bilan de la société. Au plus fort de la crise, l'endettement total de l'entreprise s'élevait à 210 millions d'euros, tandis qu’elle réalisait un EBITDA de près de 11 millions pour un chiffre d'affaires de 92 millions d'euros.

Début 2009, les différentes parties prenantes de VCST ont défini, en collaboration avec Gimv et LRM, une toute nouvelle structure financière permettant de réduire considérablement la dette bancaire. En parallèle, Gimv, LRM, NIBC et l'équipe de management de VCST ont procédé à une augmentation de capital, suite à laquelle Gimv est devenue l’actionnaire majoritaire de l’entreprise, avec une participation de 53 %. Cette opération a permis à VCST de se concentrer à nouveau sur sa croissance. Gimv et les nouveaux actionnaires croyaient en la performance de l'entreprise, portée par une excellente équipe de management, une position forte sur le marché, un pouvoir d'innovation et un savoir-faire opérationnel reconnu à travers le monde.

En décembre 2011, Gimv a porté sa participation majoritaire dans VCST à 79,8 %, via le rachat des parts détenues par LRM. Enfin, une importante augmentation de capital a été réalisée en 2013. Celle-ci s'inscrivait dans une opération de refinancement de plus grande envergure pour préparer l'entreprise à une phase de croissance.

Outre l'assainissement du bilan, la société a également œuvré à la poursuite de l'internationalisation afin de répondre à la demande croissante des pays émergents. Ainsi, l'entreprise a ouvert de nouvelles usines en Chine (2011) et en Roumanie (2013), et VCST est parvenue à élargir sa clientèle en y intégrant quelques équipementiers de référence, comme Audi/Porsche et Cummins. En outre, l'entreprise s'est fortement concentrée sur l'innovation, ce qui lui a permis de breveter plusieurs solutions visant à réduire le bruit du moteur et les vibrations. Enfin, la succession du CEO a elle aussi été une réussite.

Acteur mondial dans le domaine des engrenages et autres composants destinés aux voitures particulières et aux véhicules commerciaux

VCST est un acteur mondial dans le domaine de la fourniture d’engrenages de précision et d'autres composants essentiels de moteurs, de boîtes de vitesse et de systèmes de freinage de voitures particulières et de véhicules commerciaux. L'entreprise dispose d'un portefeuille diversifié de clients phares, parmi lesquels Audi, Caterpillar, Continental, Cummins, DAF, General Motors, Punch Powertrain, Volkswagen, etc.

L'entreprise compte cinq usines à travers le monde (en Belgique, en Chine, en Allemagne, au Mexique et en Roumanie), dans lesquelles elle a investi plus de 50 millions d'euros rien qu'au cours de ces trois dernières années. Elle dispose en outre d'un vaste pool d'ingénierie (120 ingénieurs), qui lui confère une position majeure en termes de développement de produits, d'innovation et de réalisations de projets. Avec 1 250 salariés (temps plein), l'entreprise a affiché en 2015 un chiffre d’affaires de 169 millions d’euros, soit quasi le double de celui réalisé en 2009.

Prête pour l'étape suivante de son trajet de croissance

Le rachat par le groupe industriel international (d’origine belge) BMT (www.bmt.be) annonce une nouvelle étape importante pour VCST. L'entreprise sera intégrée dans une même division avec IGW, filiale de BMT, active dans les applications plus industrielles du marché engrenages (transport, énergie et industrie). En parallèle de la complémentarité de leurs activités, la fusion des deux entreprises les rend également moins tributaires de l'évolution d'un segment de clients. En outre, ce rapprochement permet aux entreprises d'unir leurs forces non seulement en Europe (Belgique, Allemagne, Roumanie et République tchèque), mais aussi dans le reste du monde (Chine, Inde, Mexique, États-Unis). VCST et IGW représentent ensemble un chiffre d'affaires de près de 300 millions d'euros et 2750 salariés.

Afin de faciliter le rachat, les actionnaires actuels de VCST ont souscrit un financement participatif non dilutif auprès d'IGW. Aucun autre détail ne sera publié au sujet de cette transaction.

Pour BMT, cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de croissance établie pour chacune de ses divisions. Outre IGW, elle concerne la division BMT Aerospace (aérospatial), CNUD EFCO (ingénierie du verre) et OMCO (moulure du verre principalement pour l'industrie du conditionnement).

IGW (Industrial Gears Watteeuw International) a été fondée en 1949 sous le nom MCW (Mechanische Constructie Watteeuw). Les engrenages et composants industriels d'IGW sont utilisés dans des compresseurs, des trains, des métros, des navires, et d'autres applications industrielles. IGW possède des usines en Europe (Belgique, Roumanie et République tchèque), en Asie (Chine, Inde) et aux États-Unis.

Parmi ses clients les plus connus : Atlas Copco, Ingersoll Rand, Siemens, Bombardier, John Deere et Caterpillar. Avec plus de 3 000 collaborateurs sur trois continents, le Groupe BMT a réalisé au cours de l'exercice 2015 un chiffre d'affaires consolidé de 306 millions d'euros, dont 113 millions d'euros via IGW.

Jean-Christophe Seynaeve, CEO de BMT, à propos de cette transaction : «Non seulement les personnes mais aussi les entreprises doivent mettre en pratique le slogan «Vivez vos rêves, ne rêvez pas votre vie». L'acquisition de VCST par notre groupe complète parfaitement notre expertise et nos produits. Le futur échange de savoir-faire technologique et de l'expérience de la chaîne logistique mènera sans aucun doute notre division IGW / VCST à une croissance plus stable sur un marché passionnant.»

«Les économies d'échelle réalisées dans l'industrie automobile nous obligent à faire partie d'un plus grand groupe afin de pouvoir nous engager dans de grands projets mondiaux, » ajoute Eric Willekens, CEO de VCST. « La complémentarité de nos produits avec la gamme d'IGW est en outre un bel atout qui nous permettra d'élargir sensiblement notre portefeuille de clients actuel.»

«En se concentrant sur la technologie et l'internationalisation, deux thèmes centraux de la plate-forme Smart Industries, VCST a subi une transformation importante. Le management a joué un rôle essentiel à cet égard. Dans la nouvelle configuration, il aura la possibilité de poursuivre ses efforts pour devenir le leader mondial des technologies d’engrenages», conclut Nick Medaer, Principal au sein de la plate-forme Smart Industries de Gimv.

Pour Gimv, cette cession aura un impact positif net de € 4.6 millions par rapport à la dernière valeur des fonds propres au 31 décembre 2015. Sur la durée totale de détention, l’investissement dégage un rendement supérieur à la moyenne historique de Gimv. Aucun autre détail financier ne sera publié.

La transaction est soumise aux conditions habituelles, y compris l’approbation des autorités de concurrence.

Lire toutes les actualités