Belfius et Gimv font passer leur joint-venture DG Infra à une vitesse supérieure

16/11/2013 - 07:30

Ambition d'investir 400 millions d'euros au cours des cinq prochaines années.

Depuis 2007, DG Infra est parvenue à se faire un nom par le biais de 20 investissements dans des initiatives ou projets d'infrastructure, et ce, tant en Belgique que dans les pays voisins. Outre un engagement supplémentaire de ses sponsors Gimv et Belfius, DG Infra entend aussi faire appel à des investisseurs extérieurs dans le but d'investir 400 millions d'euros au cours des cinq prochaines années.

En 2007, la société de private equity Gimv et le leader des services financiers au secteur public et du financement de projets Belfius ont créé une joint-venture (appelée DG Infra). L'objectif était d'investir dans des projets et des activités d'infrastructure nécessitant des capitaux importants (entre autres des Partenariats public-privé ou PPP) et reposant généralement sur des contrats à long terme (réglementés ou non) dans des secteurs tels que l'énergie, les transports, les déchets, la communication, les soins de santé et autres actifs immobiliers, principalement dans le Benelux.

À l'heure actuelle, l'équipe Benelux est composée de 9 professionnels chargés de détecter, d'analyser et de gérer les investissements. Depuis la création de la joint-venture, deux fonds d'infrastructure ont été lancés (DG Infra+ et DG Infra Yield), pour une capacité d'investissement totale de 300 millions d'euros. Ces fonds sont alimentés par divers fonds de pension, assureurs, organismes financiers et autres investisseurs institutionnels et ont pour vocation de mobiliser des capitaux dans le but de financer des projets d'infrastructure essentiellement locaux. Les deux fonds sont très complémentaires. DG Infra+ fournit principalement du capital de développement pour la réalisation de projets, dès les phases initiales de construction et de développement de ces projets. DG Infra Yield, pour sa part, mise davantage sur des projets immobiliers ou d'infrastructure plus matures et générateurs de cash-flow par le biais d'investissements en fonds propres ou d'emprunts subordonnés.

Le portefeuille constitué par DG Infra est actuellement composé de 20 participations (réparties en Belgique, aux Pays-Bas et en France), pour un coût d'investissement d'environ 220 millions d'euros. La joint-venture a développé une expertise dans différents domaines tels que les Partenariats public-privé ou PPP (réseau autoroutier, infrastructure de tramway, divers projets de prison, bâtiments publics spécifiques), les projets liés aux énergies renouvelables (énergie solaire, parcs éoliens on-shore et off-shore, stockage de chaleur/froid) et autres types d'infrastructure (infrastructure de soins de santé, infrastructure portuaire, centres de services et d'entreprises, parkings).

Forts de l'expérience accumulée au cours de ces dernières années, les deux sponsors ont décidé de renforcer leur joint-venture. En plus de son activité de gestionnaire de fonds, DG Infra développera des projets d'infrastructure en vue d'une valorisation ultérieure. Dans un premier temps, DG Infra se concentrera sur les marchés belge et néerlandais. Les activités seront ensuite étendues à la France et, à terme, des projets en Allemagne ne seront pas exclus. Outre l'apport supplémentaire des sponsors, DG Infra étudiera également comment elle peut engager des ressources additionnelles des investisseurs externes. Ceci, dans le but d'investir 400 millions d'euros dans les cinq prochaines années, toujours par l'intermédiaire de fonds propres ou d'emprunts mezzanine d'un montant situé entre 5 et 50 millions d'euros. L'équipe d'investissement pourra, le cas échéant, être agrandie.

Manu Vandenbulcke, Managing Director de DG Infra : « Nous sommes satisfaits de la croissance réalisée au cours de ces dernières années et heureux de constater que Belfius et Gimv nous ont réaffirmé leur confiance en nous accordant des moyens supplémentaires. La mobilisation de capitaux privés pour la réalisation de projets d'infrastructure, au sens le plus large du terme, est en effet une tendance qui a pris de l'ampleur ces dernières années. DG Infra a pour ambition de faire le lien entre, d'une part, les besoins de financement des initiatives d'infrastructure et, d'autre part, la mobilisation de moyens d'investissement à long terme, et ce, de préférence en collaboration avec des partenaires industriels et opérationnels et les pouvoirs publics. »

Dirk Gyselinck, membre du comité de direction de Belfius Banque : « Par l'accélération de son partenariat avec Gimv, via la joint-venture DG Infra, Belfius poursuit sa mission historique de financement des infrastructures et investissements publics. En tant que banque spécialisée dans les projets d'infrastructure, notre volonté est de participer au développement d'un investisseur belge solide, un acteur local capable de récolter les moyens nécessaires à la mise en place de projets d'envergure. Nous serons ainsi en mesure d'offrir une plus-value dans le cadre d'initiatives ou projets d'infrastructure, notamment pour les investissements prévus en matière de ‘smart cities’ ou de durabilité. »

Koen Dejonckheere, CEO de Gimv : « L'équipe de DG Infra est parvenue à s'imposer comme une référence locale dans toute une série de domaines tels que les PPP, les énergies renouvelables et d'autres initiatives en matière d'infrastructure. DG Infra intervient aussi comme consolidateur de moyens d'investissement à long terme qui, combinés aux leviers classiques de financement de projets, permettent de réaliser d'importants effets multiplicateurs. Cette franchise en infrastructure va donc prendre de plus en plus d'importance pour Gimv. Cela signifie que les investissements sur son propre bilan vont augmenter, mais aussi que les activités en infrastructure vont contribuer davantage à son résultat. »

Tous les communiqués de presse