Gimv enregistre un bénéfice annuel de 32,7 millions EUR grâce à l'important résultat réalisé sur le portefeuille - Le résultat positif du second semestre entraîne une hausse de la valeur de l'actif net à 42,22 EUR p/a - Dividende brut maintenu

23/05/2013 - 07:00 | Financier

Les résultats de l'exercice 2012-2013 portent sur la période du 1er avril 2012 au 31 mars 2013.

Points clés (consolidation restreinte)

Résultats

  • Résultat net (part du groupe) : 32,7 millions EUR (ou 1,37 EUR par action).
  • Plus-values nettes réalisées : 64,9 millions EUR.
  • Moins-values nettes non réalisées : -35,2 millions EUR.


Fonds propres (au 31/03/2013)

  • Valeur des fonds propres (part du groupe) : 1 011,8 millions EUR (ou 42,22 EUR par action).

Dividende

  • Dividende pour l'exercice 2012-2013 : 58,7 millions EUR, ou 2,45 EUR brut (1,84 EUR net) par action (sous réserve de l'accord de l'AG du 26 juin 2013). Afin de renforcer la croissance et les activités d'investissement de Gimv, un dividende optionnel sera également proposé cette année.

Bilan (au 31/03/2013)

  • Total du bilan : 1 072,5 millions EUR.
  • Situation de trésorerie nette : 195,3 millions EUR.
  • Actifs financiers : 814,4 millions EUR.

Investissements

  • Investissements totaux (au bilan) : 110,8 millions EUR (25,5 millions EUR au quatrième trimestre). Investissements supplémentaires par les fonds gérés par Gimv : 40,1 millions EUR (6,6 millions EUR au quatrième trimestre). Investissements totaux (au bilan et via les fonds de co-investissement) : 150,9 millions EUR (32,1 millions EUR au quatrième trimestre).

Désinvestissements

  • Recette totale des ventes provenant des désinvestissements (au bilan) : 180,7 millions EUR (22,1 millions EUR au quatrième trimestre). Recettes complémentaires provenant des désinvestissements par les fonds en gestion : 74,1 millions EUR (31,3 millions EUR au quatrième trimestre). Désinvestissements totaux (au bilan et via des fonds de co-investissement) : 254,8 millions EUR (53,4 millions EUR au quatrième trimestre).
  • Produits provenant des désinvestissements : 58,9 % au-dessus de leur valeur comptable au 31 mars 2012 et un multiple de 1,3 x par rapport à leur valeur d'achat d'origine.

Commentaire
L'administrateur délégué Koen Dejonckheere au sujet des résultats de l'exercice écoulé : « La persistance des incertitudes concernant la croissance de l'économie mondiale, l'instabilité dans la zone euro et les répercussions sur la confiance des consommateurs et des producteurs des mesures d'assainissement budgétaire prises à travers le monde ont eu un impact négatif sur les résultats de nos entreprises et, par conséquent, sur la valorisation de nos participations. En outre, les cours d’un certain nombre de participations cotées en Bourse ont baissé. Malgré ces conditions de marché difficiles, Gimv est parvenue à réaliser de belles plus-values de cession et a ainsi pu enregistrer un résultat satisfaisant au second semestre, ce qui a permis de dégager un bénéfice sur base annuelle. » Il poursuit : « La nouvelle stratégie de Gimv est essentiellement axée sur la trajectoire de croissance à long terme de nos entreprises. Dans ce cadre, plusieurs sociétés prometteuses ont de nouveau étoffé notre portefeuille . Afin de financer la croissance de Gimv et le développement du portefeuille, nous proposons également cette année à nos actionnaires un dividende stable, avec la possibilité d'opter pour un dividende optionnel. »
« L'année écoulée s'est avérée particulièrement intense, avec de nombreux défis mais aussi de nombreuses opportunités, dans un monde en rapide mutation. Le conseil d'administration a travaillé main dans la main avec la direction et les différentes équipes en vue de mettre en place notre nouvelle stratégie, qui s'articule autour des enjeux sociétaux suivants : comment les entreprises s'adaptent-elles aux grandes tendances telles que la mondialisation, la numérisation, les évolutions démographiques et les variations des besoins des consommateurs. Plus que jamais, Gimv veut – en partenariat avec ses entreprises – anticiper ces tendances et détecter de nouvelles sociétés de croissance ambitieuses pour ainsi contribuer au développement des leaders du marché de demain. Notre nouveau slogan résume très bien cette ambition : « Building leading companies », ajoute le président, Urbain Vandeurzen. « Le récent lancement du fonds Health & Care s'inscrit parfaitement dans le cadre de cette nouvelle stratégie. Ce fonds nous offre la capacité et la masse critique nécessaire pour investir dans la croissance et l’élargissement d'entreprises et de prestataires de services innovants dans un secteur où les défis et les opportunités sont immenses »,
conclut-il.

Tous les communiqués de presse