Gimv investit 6 millions d'euros dans G-Therapeutics dans le cadre d'un tour de table de Série A d'un montant total de 26 millions d'euros.

19/04/2016 - 08:00 | Portefeuille

G-Therapeutics annonce aujourd'hui avoir obtenu un financement de 26 millions d'euros dans le cadre d'un tour de table de Série A mené par un syndicat regroupant Gimv, Wellington Partners, LSP, Inkef Capital, ainsi que les fondateurs/le management de la société. Ce financement sera utilisé pour financer les essais cliniques de la société jusqu'à l'obtention de la marque CE (UE) et de l'approbation IDE (États-Unis).

G-Therapeutics (http://gtherapeutics.com/About) développe un neurostimulateur implantable pour des patients souffrant de lésions médullaires incomplètes. Ce dispositif favorise le rétablissement de la fonction motrice pour améliorer et accélérer la réadaptation en stimulant la moelle épinière.  La société, fondée en 2014, est un spin-off du Centre de Neuroprothèses de la très réputée École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EFPL - Suisse), où son centre clinique est également basé. Le développement technologique est réalisé à Eindhoven (Pays-Bas). G-Therapeutics est dirigée par une équipe de management chevronnée, composée de neuroscientifiques renommés, et d'entrepreneurs spécialisés dans la mise sur le marché d'innovations scientifiques. 

Les lésions médullaires résultent d'un trauma physique (accidents de la route, chutes, blessures sportives, etc.) ou de causes non traumatiques (infections, insuffisance cardiaque, pression tumorale). La population cible initiale de G-Therapeutics est composée de patients présentant des lésions médullaires incomplètes, où la transmission de certains signaux neuronaux reste possible au-delà de la zone lésée. Les traitements actuels cherchent avant tout à enrayer la progression des lésions et à permettre aux patients de reprendre une vie active et productive en se déplaçant en fauteuil roulant ou en portant un exosquelette. Cependant, ces solutions pèsent sur leur qualité de vie, sans véritablement contribuer à leur réadaptation.

Le dispositif de neurostimulation développé par G-Therapeutics associe une stimulation électrique contrôlée et un entraînement physique intensif pour encourager le système nerveux à contourner les neurones détruits qui font barrage et empêchent la transmission des commandes motrices.  La société dispose de données précliniques impressionnantes, confirmées par les premières données humaines.

« Le lancement de ce projet européen unique qui peut apporter d'énormes avantages auxs patients est très stimulant. Notre équipe internationale a toutes les capacités nécessaires pour réaliser la vision du Professeur Courtine et est soutenue par un  groupe d’investisseurs de technologie médicale de grande renommée », indique Sjaak Deckers, DG de G-Therapeutics.

Patrick Van Beneden, Partner chez Gimv, explique : « G-Therapeutics est l'une des entreprises les plus prometteuses dans le domaine émergent de la neurostimulation. Après notre récent engagement envers Topas Therapeutics, nous investissons une nouvelle fois dans une start-up de classe mondiale. Ces deux investissements répondent en tous points à notre stratégie Health & Care  qui vise à élargir notre portefeuille d’investissement dans de nouveaux acteurs en sciences de la vie sur nos marchés domestiques, tout en continuant à investir dans des entreprises plus matures dans le secteur des soins de santé ».

Pour plus d’informations sur cette opération, nous vous référons au communiqué de presse de G-Therapeutics en annexe.

Tous les communiqués de presse